Jump to content

86 Eighty Six


Guillaume Martel
 Share

Recommended Posts

86_Eighty-Six_Logo.png

EIGHTY-SIX

Auteur : Asato Asato
Réalisateur : Toshimasa Ishii

Source : Light Novel
Genres : Action, Drama, Sci-Fi
Thèmes : Mecha, Militaire

SYNOPSIS

Il y a neuf ans, l’Empire de Giad a déclaré la guerre à tous les pays voisins en utilisant une armée de drones autonomes connue sous le nom de Légion. Menacée par ces machines tueuses dépourvues d'âme, la République de San Magnolia, qui abrite la race Alba, des humains aux cheveux argentés, a évacué ses citoyens à l’intérieur de 85 districts et a développé des drones soi-disant sans pilote connus sous le nom de Juggernauts pour contrer la Légion. Même après des années de guerre, la République se vante d’avoir subi zéro perte. Cependant, le champ de bataille baigné de pourpre récite une mélodie différente...

La main tendue au peuple Colorata – une minorité forcée à vivre dans le 86e arrondissement « inexistant » – est celle d’une humiliation et d’un mépris absolus. Considérés comme des déchets humains, ils ont l’ordre de piloter les Juggernauts en tant que "processeurs" sous le commandement de responsable républicains (handler).

Vladilena Milizé, une militaire républicaine avec un fort sens de la justice, déteste la façon dont ses compatriotes traitent les 86. Lorsqu’elle est affectée à l’escadron Spearhead en tant qu'Offcier Maître, elle rencontre un groupe d'énergumènes et finit par s’attacher à eux, en particulier à leur capitaine, Shinei Nouzen, un garçon doté d’un pur sens du devoir et de résolution. Cependant, le chemin qu’ils parcourent est criblé de morts, et se rapprocher d’un 86 peut avoir mis Vladilena sur la voie du désespoir.

Points Forts :

  • L'intrigue est vraiment intéressante, au-delà de la brutalité de la guerre comme toile de fond, l'anime évoque des thèmes important comme la discrimination, l'autoritarisme et l'oppression, elle porte un regard sur la définition que l'on peut avoir de l'être humain et sur l'humanité.
  • On a donc une confrontation idéologique entre les hommes sur base de racisme et de valeur humaine
    (distinction->discrimination->oppression) face à un ennemi plus terrifiant encore, la machine qui ne se soucis pas de distinguer l'humain par sa couleur, ses racines ou ses valeurs mais se contente juste de l'exterminer jusqu'au dernier.
  • L'univers c'est inspiré de la 1ère et 2nd guerre mondiale que ce soit dans son histoire, ses décors, ses tenues vestimentaires, etc.
  • Coup de coeur, dans l'un des épisodes, il y a une référence directe à l'auteur Erich Maria Remarque et son livre "À l'ouest rien de nouveau" qui parle de l'horreur de la 1ère guerre mondiale. D'ailleurs les livres semblent être le seul lien tangible entre l'univers et notre monde, laissant supposé un futur lointain.
  • La VF est en train d'arriver. Le Light Novel est également en cours de publication en VF.
  • Très bonne musique composée par Sawano Hiroyuki.

Points Faibles :

  • Il faut aimer le côté mécha et futuriste de l'univers, ce n'est pas apprécié par tout le monde, moi le premier. Les scènes de combat sont, pour le moment, la partie la moins intéressante de cet anime, heureusement, ils occupent peu d'espace dans l'histoire et servent plus de décors de fond. Le vrai fond de cet anime est le traitement de l'être humain par ses pairs, la réinsertion d'ancien combattant et la menace de l'extinction de l'humanité face à la machine qu'elle a elle-même contribué à créer.
  • Certains personnages sont malheureusement oubliables fautes de mise en profondeur, rendant leur mort pas vraiment dramatique pour le spectateur. (Édit : après avoir revu la série en VF, je me suis surpris à m'intéresser aux personnages qui allaient mourir et aux relations qu'ils ont créées avec ceux qui survivront, car elle a finalement de l'importance.)
  • Ce n'est qu'après avoir lu les premiers light novel que j'ai compris le côté dramatique de certaines scènes, malheureusement l'anime ne permet d'être dans la tête d'un des personnages principaux alors que celui-ci vit un conflit interne qui me semble important pour la suite.

Ending « Avid » par Hiroyuki Sawano & mizuki

En bref, gros coup de foudre pour un anime qui a la base ne m'attirait qu'à moitié. Les très bonnes notes affichées par les viewers sur le site MyAnimeList m'ont incité à y jeter un coup d'oeil et tellement emballé par l'histoire, ne pouvant pas attendre la sortie des épisodes, je me suis jeté sur les light novel pour compenser mon impatience.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

La version française de la première saison est intégralement sortie.

Vous pouvez la trouver ici 86: Eighty Six VF - Neko-sama
Et la partie 2 ici 86: Eighty Six - Saison 2 VF - Neko-sama

C'est une excellente série, je vous invite vraiment à la découvrir, il est faux de croire que parce que c'est un "dessin animé", ce n'est pas pour vous, les anime japonais sont l'équivalent de nos films et parfois, ils y a des pépites. Celle-ci est un phénomène !

86 offres un univers sombre, avec des questions morales profondes qui nous incite à réfléchir.

 Les Light Novel devraient bientôt sortir chez Mahô Éditions ; les traductions étaient, au départ, disponibles sur le site de Yarashii, mais pour des raisons de droits d'auteur, il a peu à peu retiré ses traductions pour laisser la place à Mahô Éditions.

Link to comment
Share on other sites

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.