Jump to content

Recommended Posts

L'imprimante

Actuellement le choix est assez important avec des prix allant de 150€ à très cher.

Perso j’ai choisi une Flyingbear Ghost 4S suite à une promo sur Gearbeast acheté en promo à 265€

ghost4s.png

Mais attention le choix de l’imprimante n’est pas anodin, ce n’est qu’après mures réflexions qu’il faut faire son choix. 

Le choix de l’imprimante est conditionné par l’utilisation que l’on veut faire. La taille des objets, leurs utilisations sont des facteurs déterminants.

Les points clés sont :

  •          La grandeur du plateau (Plus c’est grand, plus la taille de la pièce imprimable sera grande)

  •          Le plateau chauffant ou non (un plateau chauffant permet d’utiliser plusieurs types de filaments, sinon utilisation restreinte au PLA)

  •          La matière qui compose ce plateau (décollement ou difficulté d’accrochage de la pièce sur le plateau, déformation du plateau…)

  •          Le type d’imprimante (ici semi-fermée et assez facilement cloisonnable pour permettre l’impression de pièce conséquente en ABS). Ici la tête d’impression fait les mouvements X et Y (longueur, largeur), la table fait le mouvement Z (hauteur), sur d’autres imprimantes la table peut faire X et Y et la tête Z, voir la Tête fait X, Y et Z. J’ai choisi ce type d’imprimante pour minimiser l’inertie des pièces mobiles et éviter les gros roulements et galets. (On y reviendra).

  •          La possibilité d’imprimer plusieurs types de filaments (PLA, PETG, TPU, ABS…)

  •          La possibilité d’imprimer avec deux filaments pour la même impression (double extrusion) ici c’est de la simple extrusion donc une bobine et un filament.

  •          La position de l’extrudeur (mécanisme qui pousse le filament dans la tête d’impression), ici extrudeur déporté d’où obligation d’utiliser un tube en téflon pour guider le filament jusqu’à la tête. Chaque solution a ses avantages et inconvénients.

  •          Le type d’extrudeur, suivant le modèle il devient presque impossible d’imprimer du filament flexible (pour des joints par exemple)

  •          La présence d’un capteur de fin de filament (l’imprimante se met en pause si absence de filament et on peut reprendre l’impression après en avoir remis).

  •          L’électronique 16 ou 32 bits, 12 ou 24 volts, Wifi, écran tactile.

imp-alfawise.jpgimp-dagoma-magis-eco.jpg

 

Pensez à l’emplacement

Vous venez de retirer soigneusement tous les éléments de l’emballage et vous vous posez la question : où la ranger ?

L’endroit où vous configurez votre imprimante 3D est important car il peut avoir différentes influences sur la qualité de vos impressions. Un environnement poussiéreux peut salir les impressions ou même obstruer votre imprimante.

L’installation :

Lors de la configuration de votre imprimante 3D, il faut tenir compte de ces trois points essentiels :

Une bonne ventilation

Le filament fond à la chaleur et se compose de divers plastiques tels que le PLA ou l’ABS. Ceux-ci s’évaporent pendant le processus de fusion. Assurez-vous que la pièce dans laquelle vous souhaitez placer votre imprimante 3D soit bien ventilée. Dormir et imprimer dans la même pièce n’est, par exemple, pas une bonne idée.

 Le bruit

Contrairement à une imprimante classique, l’imprimante 3D est relativement bruyante. Les différents moteurs et mécanismes permettent non seulement de mettre la tête d’impression en mouvement, mais vous pouvez également être gêné par les sons. Les cartes de conducteur servant à commander les moteurs émettent aussi souvent des bips sonores élevés (surtout avec les modèles bon marché).

Perso, j’ai résolu le problème du bruit par des améliorations telles que l’emploi de pilotes moteurs de meilleure qualité, par l’échange de roulements à billes linéaire par des paliers en plastique, ainsi que par l’échange des ventilateurs, par des ventilateurs avec roulements à billes. On entend toujours l’imprimante, mais les bruits ne sont plus gênants.

La hauteur

Même si cela peut sembler évident, il ne faut pas placer votre imprimante 3D sur le sol. Au lieu de cela, placez-la sur une table d’appoint ou un bureau. Pourquoi ? Car la concentration de poussière est plus élevée près du sol. La poussière sur le plateau d’impression pose des problèmes d’adhérence. Et si les bases ne sont pas bonnes, le reste de votre projet ne se déroulera pas comme prévu. De la poussière sur le filament provoque des erreurs d’impression et peut même obstruer la tête d’impression.

Link to post
Share on other sites
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this site, you agree to our Terms of Use.